Accueil Date de création : 24/11/09 Dernière mise à jour : 10/11/14 11:36 / 116 articles publiés

La prêle..  (A la loupe) posté le lundi 10 novembre 2014 11:33

Blog de lagraineindocile :La Graine Indocile, La prêle..


   La prêle (Equisetum sp.) est une herbacée vivace toute particulière, puisque elle est apparue sous ses premières formes il y a environ 300 millions d'années, avant l'apparition des premiers grands arbres. Les espèces de l'époque mesuraient plusieurs dizaines de mètres.


   Elle ne produit ni fleurs, ni graines, mais se reproduit par dissémination de spores. Au printemps, la prêle pousse d'abord sous forme de tige fertile, non-ramifiée, terminée par une sorte d'épi (le sporangiophore) qui produit les spores. Puis, en été, cette tige est remplacée par une tige stérile chlorophylienne, souvent ramifiée, portant de minuscules feuilles au niveau des nœuds et grâce à laquelle les rhizomes peuvent croître. En agriculture, le sarclage destiné à éliminer les « mauvaises herbes » a tendance à favoriser la multiplication de la prêle par division de ses rhizomes, la rendant de plus en plus présente, d'autant qu'elle est très résistante aux herbicides chimiques.


Blog de lagraineindocile : La Graine Indocile, Les pompons de chaque prêle..Tige fertile et tiges stériles de la prêle des champs.



  Mais qu'en est-il chez La Graine ?

   La grande prêle (Equisetum telmateia) a élu domicile au jardin du Grand Jas, tandis qu'au terrain de la Cadette, il semblerait que ce soit plutôt la prêle des champs (Equisetum arvense).
   Lorsque nous avons acquis le terrain de la Cadette en janvier 2011, notre première préoccupation a été d'y trouver de l'eau. Nous avons donc expérimenté la sourcellerie à l'aide de baguettes de cuivre et déterminé deux zones distinctes sous lesquelles la nappe se trouvait le plus proche de la surface (entre 5 et 7m de profondeur).
   Au printemps, ces deux zones indiquées par les baguettes se sont couvertes de prêle !
   Quant au Grand Jas, la prêle y est très nettement concentrée auprès des sources et dans les parties inondables du terrain.
   Bref, aucun doute, la prêle indique assez précisément les zones très humides !



Blog de lagraineindocile : La Graine Indocile, Les pompons de chaque prêle..Tiges stériles de la grande prêle.



   Riche en silice, en potassium et en calcium, elle est consommée en jus, en poudre ou en décoction comme reminéralisant pour le soin des os, des tendons, du cartilage, des ongles, des cheveux et de la peau. A nouveau grâce à la silice qu'elle contient, on peut utiliser la plante directement pour récurer les casseroles et ustensiles en étain.
   La prêle contient aussi du fer, du magnésium, du potassium, du sodium... Elle est tonifiante, antalgique, cicatrisante et antiseptique.
   Comestible, la tige principale peut être blanchie quelques secondes et consommée comme légume.

   La décoction de prêle est connue pour ses vertus anti-fongiques et, en purin, elle a en plus les propriétés d'éloigner pucerons et acariens et de renforcer les plantations. Nous en parlions ici.
   Il est aussi très efficace de pailler directement avec la prêle fraîche.

   Et pour ne rien gâcher, la grande prêle forme en été des touffes vert vif et très denses qui sont du plus bel effet au jardin ! D'autant qu'elle s'aventure assez peu dans les zones cultivées, décompactées et bien paillées.


   Alors il est où le problème ?!

 

lien permanent

Des mauvaises herbes ?  (De l'agro-écologie) posté le samedi 01 novembre 2014 12:33

Blog de lagraineindocile :La Graine Indocile, Des mauvaises herbes ?

   Sur les terrains de La Graine, le chiendent, le rumex ou le cardère sont tout aussi bienvenus que n'importe quelle autre plante. Nous estimons que chacune d'elles pousse pour une bonne raison et que, quoiqu'il arrive, elle nourrit le sol à un moment donné.  Elle est un élément de plus dans l'écosystème, pour plus de biodiversité et un meilleur équilibre. Elle participe au processus de succession naturelle qui, inlassablement, transforme le moindre champ labouré, la moindre prairie surpâturée en forêt riche de vie.


   Récemment, nous parlions des bestioles prétendument nuisibles que nous sommes ravis d'accueillir au jardin... Il en va de même pour la flore sauvage !


   Au printemps, certains de nos visiteurs peuvent être surpris que nous ne menions pas un combat acharné et perdu d'avance contre le chiendent ou la prêle. Effectivement, sous notre climat, ces espèces peuvent être envahissantes ; mais elles le sont sur certains sols, exposés à une certaine quantité de soleil et d'eau, et surtout à une certaine étape de la succession écologique : en effet lorsqu'un terrain évolue à sa guise, des arbres poussent, de plus en plus d'humus se forme, le sol devient plus léger, son pH plus neutre, l'exposition change, l'humidité aussi, etc., etc., et les plantes qui envahissaient tout hier disparaissent d'elles-mêmes !

   La nature ne fait pas grand chose par hasard, et si une plante sauvage pousse à tel endroit, c'est qu'elle prépare le terrain pour l'étape suivante. Un sol compacté verra proliférer des plantes qui justement le décompacteront, comme le trèfle blanc, le plantain ou la carotte sauvage. Un sol trop riche en azote accueillera la chicorée sauvage, les géraniums, la moutarde ou la renouée des oiseaux, des plantes gourmandes en azote. Un sol détruit à l'herbicide verra pousser l'amarante, coriace et dépolluante...



Blog de lagraineindocile : La Graine Indocile, Des mauvaises herbes ?Le jardin du Grand Jas, entre un maraîcher conventionnel et une prairie pour le foin.


   Au jardin du Grand Jas, lorsque nous donnons une formation sur les purins et autres décoctions, nous utilisons bien sûr la prêle et l'ortie, mais nous fabriquons aussi un purin d'herbes : chiendent, mélilot, oseille, cardère, cerfeuil sauvage, carex, etc., etc., les nombreuses espèces qui peuplent le jardin sont fauchées puis mises à fermenter ensemble pour être ensuite utilisées en arrosage. Car encore une fois, les plantes qui poussent spontanément chez nous sont les mieux adaptées à notre sol ainsi qu'à la faune et à la microflore qui s'y développe ; en toute logique, leurs vertus sont donc forcément bénéfiques pour nos cultures !

   Ainsi, nous sommes reconnaissants envers chaque « mauvaise herbe invasive » pour l'énorme travail qu'elle accomplit : pour la matière organique qu'elle fournit, pour ses racines qui maintiennent et aèrent la terre, pour les nutriments qu'elle capte dans l'air ou dans les profondeurs du sol, mais aussi pour sa comestibilité ou ses propriétés médicinales et pour la faune qu'elle nourrit et qu'elle abrite.

 


Blog de lagraineindocile : La Graine Indocile, Des mauvaises herbes ?

Au Grand Jas, les cardères fleurissent tout l'été le long des allées.
Ici, un couple de leptures porte-coeur, coléoptères que l'on voit souvent butiner dans les fleurs de carotte sauvage, d'oignon ou de chardon, se livrent aux joies de la reproduction sur un capitule de cardère...



    Dans les semaines à venir, nous tâcherons de nous pencher plus en détails sur certaines de ces plantes si mal considérées (rubrique à la loupe).
   A suivre, donc...



lien permanent

Formation sur la forêt comestible, le 22 novembre.. [COMPLET]  (L'association) posté le lundi 20 octobre 2014 20:03

Blog de lagraineindocile :La Graine Indocile, Formation sur la forêt comestible, le 22 novembre.. [COMPLET]


   Vous connaissez peut-être ce sympathique proverbe : le meilleur moment pour planter un arbre, c'était il y a vingt ans; le deuxième meilleur moment, c'est maintenant.
   Alors en avant, pour la dernière date de l'année, plantons des arbres !

 

(et voilà, c'est complet !)

 

 

Blog de lagraineindocile : La Graine Indocile, Formation sur la forêt comestible, samedi 22 novembre..

 

 

   Au passage, nous vous signalons que la permanence au jardin du Grand Jas est passée aux horaires d'hiver. Nous vous accueillons dorénavant chaque dimanche de 13h30 à 16h30.


À très vite !


lien permanent

Une journée Culture sur Butte, le 5 octobre !..  (L'association) posté le samedi 06 septembre 2014 19:07

Blog de lagraineindocile :La Graine Indocile, Une journée Culture sur Butte, le 5 octobre !..


    Et oui, encore une !

   A la demande générale de quelques personnes, nous vous proposons une nouvelle journée complète sur la culture sur buttes, dimanche 5 octobre au jardin du Grand Jas.



   Comme toujours, théorie et pratique seront mêlées pour vous faire découvrir différentes techniques de buttes. Au passage, nous évoquerons plusieurs sujets essentiels à nos yeux, tels que la vie du sol, les méthodes pour la préserver, la gestion de l'eau, etc.



Blog de lagraineindocile : La Graine Indocile, Une journée Culture sur Butte, le 5 juillet !..


Ne tardez pas trop pour réserver... ça se remplit vite !

 

lien permanent

Vidéo culture sur buttes  (De l'agro-écologie) posté le mercredi 20 août 2014 11:55

 

Cela fait un bon bout de temps que l'on n'a rien publié sur notre Blog !

En fait, nous étions presque tous, bien occupés à fabriquer nos maisons en terre, pailles, sables, bois chaux etc... Pour certains d'entre nous sans éléctricité, sans ligne télélphonique et donc sans internet.
D'ailleurs on est encore en plein dedans.

En attendant voici tout de même une vidéo (en 3 parties) inspirée des formations que nous vous proposons régulièrement .



lien permanent
|
ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à lagraineindocile

Vous devez être connecté pour ajouter lagraineindocile à vos amis

 
Créer un blog